Vers une université intégrée de rang mondial (5) : Une signature unique Université de Toulouse

Les recommandations du PRES en 2007 ont permis d’inscrire la signature Université de Toulouse dans le paysage scientifique du site, mais elles n’ont pas résolu les problèmes liés à la signature multi-ligne et à la variabilité des noms des structures. En aout 2014, le CNRS ouvre la voie à une nouvelle étape en publiant une note préconisant de nouvelles règles de signature. Ces recommandations, qui  concernent les UMR, sont les suivantes (document au format pdf en fin d'artcile) :

La signature se fait en mode mono-ligne. Le nom de l’unité en toutes lettres (éventuellement suivi entre parenthèses du sigle s’il est identifiant et/ou du code de l’unité) est suivi en premier lieu du nom de la structure de regroupement portant l’image du site (ComUE par exemple), puis de l’ensemble des établissements tutelles de l’unité (en abrégé), puis enfin de l’adresse avec indication de la ville et du pays.

Ces recommandations ont été l’occasion de renforcer et de donner un nouveau départ au projet toulousain. Dès la rentrée 2014, les établissements membres de l’UT souhaitent que soient établies des règles communes applicables à l’ensemble des labos du site, sous l’égide de la COMUE. Les étapes du processus prévu comprennent : définition, proposition et argumentation sur les nouvelles règles, discussion et validation par les établissements, mise en œuvre et suivi. Il est notamment prévu de saisir cette occasion pour atteindre l’objectif d’unicité (non-variabilité) des noms et acronymes, prévu en 2007 mais resté lettre morte.

Au cours de l’année 2015, un repérage des pratiques dans les autres Comues ou universités fusionnées est opéré, et des règles en application des recommandations du CNRS sont proposées,  discutées et validées lors de réunions avec les vice-présidents Recherche des établissements. A l’hiver 2016, le Conseil des Membres approuve le projet, qui est voté par le CA de la Comue le 25 mars.

La mise en œuvre, en cours, comprend un travail de repérage de la forme officielle unique de la signature labo par labo, la rédaction et mise en ligne d’une « Charte de signature unique des publications de l’université de Toulouse », et la réalisation d’un « générateur de signature », un outil web qui donnera à chaque auteur, selon son unité de recherche, la forme de signature à utiliser qu’il n’aura qu’à copier/coller.

Icône PDF recommandations_cnrs_signature_des_publications_aout_2014.pdf
Recommandations CNRS signature des publications 2014
04/10/2016 Visualiser le PDF

 

 

Une idée, une réaction ? Faites-nous part de vos commentaires en contribuant dans la boite à idées.

 


Voir aussi...